Une question de taille !

L’évènement “Écrire pour le plaisir d’écrire est organisé par Didier du blog Le voyage du lâcher prise avec l’appui de nombreux blogueurs.

J’ai choisi de mener la quête que voici :

Une question de taille !

Moi : Mémé est morte à 95 ans, elle mesurait 1m60, sauf qu’à 45, elle en faisait 1m66 ? Mais qu’est-ce qu’ont bien pu devenir les 6 cm manquant ?

Mémé tout sourire

 

L’aînée : Bon maman, qu’est-ce que cette question bizarroïde, encore? Qu’est-ce que tu veux qu’on te réponde, franchement ! ?

On se titille pas mal, moi et ma grande en ce moment ! C’est un jeu, un enjeu. Nous apprenons à prendre nos distances, c’est sérieux, ce n’est pas sérieux. Cela nous permet de franchir une limite, de dépasser un cadre, de dire autrement. Cela nous fait bien rire, par moment on se fâche aussi.

 

La benjamine : Regarde, je grimpe sur ma chaise et je lève mes bras, très haut, très fort, si je peux, je vais même sur la pointe de mes pieds, sans perdre l’équilibre. Et voilà, tu as vu comme je suis grande, hein ? Si je baisse mes bras, je n’arrive pas au-dessus de ta tête, mais je vais encore grandir !

Et puis je suis plus grande que Jules, n’est-ce pas, il n’a que 5 ans et pas 5 ans et demi comme moi ! Qu’est-ce qui compte, la taille ou l’âge ?

Ah, ben voilà, spontanément, un moyen de sentir tout son corps, du bout des pieds jusqu’au bout des doigts ! La tension juste.

Tout simplement, tout en entier.

Elle se positionne.

Cette question de grandir revient au moins une fois par jour ces temps-ci. Il y a un subtil mélange entre l’âge et la taille, c’est certain !

 

Moi : C’est sûr, tu as même 5 ans et 7 mois et chaque jour tu te rapproches de ton anniversaire des 6 ans … Tu le sens, comme tu grandis ?

 

La benjamine : Hmmm !, dit-elle toute fière …, C’est dans longtemps ? C’est encore loin ?

Quelques limites , un cadre, des repères, bon d’accord.

Le temps, l’espace … Difficile d’imaginer tout ça.

 

Moi : Non, non, là c’est le printemps qui se manifeste, ensuite ce sera l’été et une fois en vacances, là ce sera ton anniversaire. Avant il y aura celui de Papa et celui de ta grande sœur. Ce week-end nous fêterons Pâques, il y aura Papi, une autre fois ce sera Mamie qui viendra et puis nous irons voir les cousines américaines, les cousins germain viendront nous voir; tu passeras un peu de temps chez tes grands-parents allemands….Il faudra quand même encore dormir un certain nombre de fois !

Allez on remplit, encore et encore !….Puis on coche, ça c’est fait ! Et ça a changé quoi ?

 

La benjamine : Ah bon ! Et combien mesurerai-je adulte ?

 

Moi : Alors là, je ne sais pas trop ? Il paraît qu’on peut avoir une idée de sa taille adulte en doublant celle de ses 18 mois pour les filles et celle des 2 ans pour les garçons … Vous me dépasserez certainement toutes les trois !

 

L’aînée revient :  » Voilà ce que j’ai trouvé dans l’encyclopédie Dokéo :

Les effets de la vieillesse :

Entre 20 et 70 ans nous rapetissons et nous grossissons. Nous perdons jusqu’à 5 cm, car les disques qui séparent les os des vertèbres se tassent. Un quart de la masse musculaire (6 kg de muscles) disparaît au profit de la graisse.

Ce qui est sûr, c’est que Mémé a battu le record ! Elle a perdu 6 cm et pas seulement 5 !

6 cm

 

Allez, allez ! Un peu de sérieux, je me fais rappeler à l’ordre ! Voilà la bonne réponse !?…

 

La cadette, ne dit trop rien … elle attend et regarde, mi-figue mi-raisin et se lance … Peut-on savoir de combien on va rapetisser ? … Ça veut dire que toi, maman … tu es déjà plus petite qu’avant ?

Ça cogite, une pointe d’inquiétude ?

Oui, et moi ? Et ma conscience à moi de tout ça ?

 

Moi : Je ne me sens pas vraiment plus petite, je ne m’en aperçois pas, je n’y ai pas pensé dans ce sens là ! Je suis même certaine, au contraire, et j’en ai le désir, d’encore grandir et vous n’y êtes pas pour rien ! Qu’est ce que tu en penses, toi ?

 

La cadette : Je ne sais pas, Qu’est ce que tu veux dire par là ?,…Comment sentir à quel point on est grand ?

Ou, à quel point on est vivant ?

 

Moi : Et si on faisait tous comme ta petite sœur, s’étirer de tout notre longueur, rester en équilibre, respirer un bon coup ?! Et là qu’est ce qui vient ? Qu’est ce que tu ressens ?

Pas de réponse … ça pétille !

 

La cadette : C’est quand même étrange, pourquoi donc nos disques entre les os se tassent-ils ?

Se tassent, se rouillent, se manifestent, se révoltent, font mal .

Eh oh, mais c’est pas ça que je veux vivre !

 

L’aînée : Il paraît même que nous sommes plus grand le matin que le soir !

Quand on se lève, on affiche 0,5 à 1,5 cm de plus que le soir. Car dans la journée, les os de la colonne vertébrale ont tendance à s’affaisser les uns sur les autres !

 

Moi : C’est étonnant, tiens ! Qu’est-ce qui peut bien se passer pendant notre sommeil la nuit qui nous fait grandir ?

Et qu’est ce qui se passe ou ne se passe pas pendant la journée, qui nous fait rétrécir?

 

L’aînée : Je baille. Je dors. Je me détends. Je me re-pose. C’est simple, non ? Mémé n’a pas du assez dormir pour s’agrandir de nouveau …

Et pourquoi elle ne dormait pas assez ?

 

La benjamine : Je rêve, parfois je fais aussi des cauchemars et ça me fait peur, alors je me réveille et je vous appelle ! Est-ce que Mémé a eu peur aussi ?

 

La cadette : Et surtout lorsqu’on se réveille, moi, j’aime bien m’étirer ! A 95 ans c’est plus difficile de s’étirer, non ?

 

Moi : Certainement, souvent on en a plein le dos et on ne voit plus très bien, non plus … On ne rigole pas tous les jours …

Lorsque je dors bien, j’ai le sourire et tout me sourit !

 

En journée, par contre ? !

Je mesure, tu la toises, elle se taille, il se cherche, on se compare pour nous (re)-connaître et vous construire, ils grandissent ou elles rétrécissent ? …

 

Moi : Perdre 6 cm en 50 ans ! Ce n’est pas rien. Qu’est-ce qu’il lui est arrivé à Mémé !?

Qu’est-ce qu’elle a dû faire ou qu’est-ce qu’elle n’a pas pu faire pour ainsi perdre en substance ?

 

L’aînée : Ah non, tu ne vas pas remettre ça, Maman !

 

Moi : Non, non, pas exactement …

Je me souviens, ado, je me disais que mon cœur et ma tête étaient séparés.

 

La cadette : Comment ça ?

 

Moi : C’est comme si deux voix en moi me donnaient des chemins distincts à suivre… Laquelle écouter ?

Ou comme toi qui n’a pas envie de faire tes devoirs à la maison alors que tu sais qu’il faut s’y mettre … et le matin avant de partir à l’école, tu n’es pas bien !

 

La cadette : Tu m’embêtes !

 

La benjamine : Et tu es allées par où ? Tu ne t’es pas perdue ?

 

Moi : On a besoin d’une bonne boussole pour retrouver son chemin. Il vaut mieux s’arrêter de temps en temps pour s’écouter et savoir où on est !

J’ai parfois choisi la droite, parfois la gauche, … j’ai franchi quelques chicanes, les chemins se sont rejoints, ils continuent à faire des boucles d’ailleurs !

Là, je suis là avec vous !

 

L’aînée : C’est quoi une bonne boussole ?

 

Moi : A ton avis ?

 

L’aînée : C’est comme quand tu me dis qu’il faut que je fasse ce que j’ai à faire pour moi et pas pour plaire ou faire plaisir à d’autres ?

 

Moi : Pas mal !

 

L’aînée : Et tu crois que Mémé, elle s’est perdue ?

Tiens, c’est elle qui reprend le fil.

 

La cadette : Il y a peut-être quelque chose qui l’a arrêté en chemin ?

 

Moi : Mais quoi ? Un cul de sac ? C’est elle qui se serait arrêtée ? Fatiguée de rebrousser chemin, assise pour se reposer, et laisser faire les autres à sa place ?

 

La cadette : Elle a peut-être égaré sa boussole ?

 

La benjamine : Ou alors elle a eu peur, elle n’a plus osé avancer ?

 

Moi : C’est vrai la peur peut nous tétaniser, paralyser. Nous rendre immobile …

Ça me donne une idée. Est-ce que je vous ai montré comment construire un labyrinthe ? Qu’est-ce qu’il nous faut ?

 447621_54436100

La benjamine : Une entrée, un endroit où aller.

C’est ce qu’on appelle aussi le fil d’Ariane .

 

La cadette : Des murs pour nous guider.

C’est une autre manière de formuler le but des murs, tiens !

 

L’aînée : Des obstacles pour ralentir la course et remplir l’espace, rebrousser chemin, des brèches pour apercevoir l’arrivée, ou trouver des raccourcis !

 

Moi : Tout un programme ! … Et Mémé alors ?

 

L’aînée : Mémé n’est plus, elle s’est probablement perdue en cours de route.

 

La cadette : Sa boussole s’est égarée ou alors elle ne fonctionnait plus correctement.

 

La benjamine : Elle ne bouge plus.

 

Moi : Cependant, elle a tracé son chemin pour aller loin, jusqu’à 95 ans ! …

 

L’aînée : Et ses 6 cm ?

 

Moi : Un clin d’oeil, une clef pour nous faire parler ? …

 Merci à  http://www.sxc.hu/ pour les photos.

Sinje de La RéCréative, Didier du blog le voyage du lâcher prise et Patrice du blog Succès-marketing, organisateurs de l’événement, vous invitent à jouer au jeu “les mots vous sourient”, voici les règles en un clic.

14 Réponses pour Une question de taille !

  1. Bonsoir Sinje.

    Non seulement ton texte est bien vivant, frais et joyeux mais en plus tu as fait une chouette présentation et trouver de belles photos. Merci
    Thiellet Articles récents..Le projet sens – le colosse qui dirige nos vies (partie 1)My Profile

    • Salut Didier !
      Merci pour tes encouragements ! et toutes cette imagination pour nous embarquer sur de nouvelles pistes!
      J’ai pris un réel plaisir à jouer le jeu « les mots vous sourient » (et ce n’est pas fini) et même si je me prends encore trop souvent la tête 😉 c’est un super challenge de participer à cet événement !
      Belle journée à toi
      Sinje

  2. Bonjour Sinje,

    Intéressant ce dialogue, je me suis retrouvée quand tu dis que la tête et le corps parfois ne sont pas en accord sur la direction à prendre et cela m’arrive encore parfois, l’accord entre l’être et le faire pas toujours au même tempo.

    Effectivement, je pense que tout le monde perd quelques centimètres mais parfois les gens se courbent vraiment vers la fin de leur vie et je pense qu’ils ont mal porté leur charge.
    Mon histoire de centimètre à moi est sur le blog de Jeanne,et elle colle à la vraie histoire de ma grand-mère.
    http://skywand-creations.fr/2013/03/22/levenement-agir-reagir-suite-en-noir-et-blanc/

    Amitiés et à bientôt
    Valérie
    Valérie Articles récents..L’union fait la forceMy Profile

    • Bonjour Valérie !
      Tu as raison, les fins de vies font courber plus d’un dos ! Ma grand-mère à moi a 96 ans et elle me disait encore ce week-ens qu’elle se réjouit chaque matin de pouvoir ouvrir les yeux ! Et pourtant physiquement elle en a plein le dos, les yeux, les jambes ! C’est tout son espace de vie qui se restreint et elle a du mal à l’accepter ou plutôt à le prendre tel que c’est, cette lutte et l’espoir que cela pourrait aller mieux est toujours là !
      J’aime beaucoup ton histoire métissée en noir et blanc !
      Amicalement
      Sinje

  3. Bonjour Sinje,
    J’aime beaucoup ton texte. Ces dialogues rendent le sujet très vivant, et les enfants, dont « la vérité sort de la bouche », lui donnent une réelle authenticité.
    Bonnes pensées.
    Jean Articles récents..Brice au pays des serviettesMy Profile

    • Bonjour Jean !
      Merci pour ton passage par ici.
      Mes enfants me font réellement avancer !, ou alors rester sur place 😉 pour en profiter avec eux, le plaisir de découvrir !
      Amicalement
      Sinje

  4. Bonjour Sinje,

    Jolie histoire, j’aime beaucoup l’image de la boussole : Faire les choses pour nous et non pas pour plaire aux autres, c’est tellement VRAI.
    Ta réponse à la fin m’a bien fait rire aussi.
    Merci encore pour ce moment de bonheur.
    Amicalement.
    Virginie
    Virginie Articles récents..Christian Godefroy ou le mentor des leaders du webmarketing français !My Profile

    • Bonjour Virginie !
      Merci pour ton passage par ici.
      Nous nous sommes bien amusées à imaginer ce texte 😉 . Une grande partie est prise en direct en discutant avec mes filles.
      Nous sommes en train de préparer la suite du labyrinthe !
      Au plaisir
      Sinje

  5. Bonjour Sinje,
    Heureusement que les enfants sont la pour questionner les parents et les obliger a se poser des questions incongrues!
    Ca me rappelle la question qui sert de fil conducteur au film 21 grammes…
    entre la vie et la mort on perd 21 grammes, est ce le poids de l`ame?
    hannah Articles récents..Pourquoi je reçois des mails de gens qui se plaignent que Ho’oponopono ne fonctionne pas ?My Profile

    • Bonjour Hannah !
      Oui, les enfants ont le don de nous faire tilt !
      Je ne connais pas ce film – le poids de l’âme, le poids de l’amour, le poids de la culpabilité … Nous sommes si souvent en train de mesurer, diviser, comparer, encore des projections pour faire coller les morceaux de notre égo dans l’image qui lui semble juste – alors que tout est là ! Pas facile de s’en sortir.
      Belle journée à toi
      Sinje

  6. Schön, daß ihr alle miteinander über so etwas diskutiert und Du Deinen Kindern die Sachen so näherbringst! Ich kann mir Rafaelle vorstellen, wie sie auf dem Stuhl steht und sich streckt! Liebe Grüße

    • Hallo Stefanie,
      Natürlich ist der Text fiktiv, aber von unseren Diskussionen inspiriert … Léonie hat mir oft genug gesagt, was ich denn überhaupt will !
      Dieses Wochenende veröffentlichen wir ein erstaunliches Experiment dazu, eine Pflanze die in einem Labyrinth wächst !
      Liebe Grüsse
      Sinje

  7. Bonjour Sinje,

    Quel beau dialogue entre tes filles et toi!

    En fait, ce qui est important c’est de s’aimer. Il est important aussi de se sentir bien à chaque âge de la vie. Vers la fin de sa vie, tout a vieilli y compris les organes et est ce si important ? Ta mamie de 96 ans, elle en a peut-être plein le dos mais estime-t-elle avoir réussi sa vie? C’est à dire « avoir atteint ses objectifs » fait l’essentiel de ce qu’elle voulait faire? D’où l’idée de la boussole! C’est ça aussi qui est important!
    Tes filles partiront un jour, ta mémé aussi, ce qui te restera d’elles c’est l’Amour et je t’assure encore une fois que c’est ce qui est important!
    Anta
    vivons avec Passion!
    Anta Articles récents..Voeux pour l’année nouvelle: ce qui change…ou pasMy Profile

  8. Pingback : Suis ta lumière - histoire et activité : Jeux et Compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge